Grâce au développement du web et à l’émergence de nouveaux métiers liés au numérique, le nombre de travailleurs indépendants ne cesse d’augmenter en Belgique : plus de 1 million de travailleurs indépendants affiliés en 2018, soit + 2,29 % qu’en 2017 (cf. le rapport annuel 2018 élaboré par l’institut National d’Assurances Sociales pour Travailleurs Indépendants, INASTI : https://inastirapportannuel.be/chiffres-2018).  

Plus de flexibilité, d’indépendance et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle sont les principaux avantages de cette nouvelle façon d’aborder le travail.

Intuit, une entreprise américaine d’édition de logiciels prédit, au travers d’une étude, que d’ici à 2020, 40% des actifs seront des travailleurs indépendants aux USA. (cf. l’étude en question présentée par Intuit : https://http-download.intuit.com/http.intuit/CMO/intuit/futureofsmallbusiness/intuit_2020_report.pdf). Si le travail en tant que freelance se démocratise, c’est aussi parce qu’il présente des avantages.

Relever des défis

C’est avant tout une grande expérience humaine qui permet d’apprendre à se connaître.

Ce mode de vie est fait pour les personnes curieuses et ambitieuses. Pas de place pour la routine, la vie d’entrepreneur offre des défis à relever.

Il faut savoir faire preuve de sang-froid et de motivation pour gérer seul une activité professionnelle. Se remettre en question pour surmonter les difficultés est la clé de la réussite dans un métier comme celui-ci.

Un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Qui n’a jamais rêvé d’avoir plus de temps pour se consacrer à ses loisirs ou à sa famille ? La flexibilité de l’emploi du temps permet assurément d’être plus disponible pour son entourage.

La possibilité de pouvoir gérer son agenda constitue une réelle liberté. Maîtriser sa charge de travail permet de se laisser plus de temps pour poursuivre son développement personnel ou encore de se former sur de nouvelles compétences. 

Freelance Belgique

Liberté & diversité

L’autonomie peut se présenter à la fois comme un avantage et un inconvénient : être indépendant c’est avant tout faire des choix. Il est primordial de savoir gérer son temps de travail. Ce qui implique qu’il faut faire preuve d’organisation et de responsabilité.

Il est important de pouvoir se fixer des objectifs et encore plus de pouvoir les atteindre.

Autre avantage, l’opportunité de découvrir une entreprise sans faire partie de son effectif, gagner de l’expérience rapidement et surtout développer son réseau professionnel à chaque nouvelle mission.

Cette liberté offre aussi la possibilité de choisir ses clients, ses contrats et donc de varier ses missions régulièrement.

Se former pour mieux se vendre

Le freelance travaille sous forme de missions, il multiplie les expériences professionnelles dans des environnements variés. Chaque mission est spécifique et lui permet de monter en compétences dans divers domaines.

Se former régulièrement permet en parallèle de faire de la veille sur son domaine d’activité : Internet regorge de tutoriels, de formations et d’internautes prêts à s’aider les uns les autres.

De plus, toutes les compétences acquises au préalable sont d’autant plus d’éléments à mettre en avant aux yeux des clients potentiels.

Mieux se rémunérer

Le statut fiscal du travailleur indépendant lui permet de générer des revenus nets plus importants que ceux d’un travailleur salarié. Plus il décroche de contrats, plus ses efforts finiront par payer. Si on sait se montrer prudent dans sa gestion des ressources, il devient possible de générer des revenus de plus en plus importants.

De plus, gérer soi-même tous les aspects financiers d’une entreprise comme les assurances, les impôts … représentent une charge travaille en plus. Mais cela permet de développer votre culture dans le domaine de la fiscalité et de la finance. Toute expérience est bonne à prendre !

Une protection sociale adaptée et avantageuse

Contrairement aux salariés qui bénéficient d’une mutuelle collective obligatoire, les travailleurs indépendants ne sont pas obligés de souscrire à une couverture sociale. Cependant, l’absence de protection sociale peut conduire un freelance à ne pas se soigner correctement et cela peut engendrer de lourdes conséquences pour son activité et sa situation financière.

C’est pourquoi il est essentiel de souscrire à une mutuelle TNS (Travailleur Non-Salarié) adaptée à vos besoins de santé et à votre portefeuille. Vous pouvez trouver sur ce site un classement des mutuelles dédiées aux travailleurs indépendants : https://bonne-assurance.com/mutuelle/classement/meilleures-mutuelles-auto-entrepreneur/

Par ailleurs, en souscrivant une mutuelle en tant que travailleur indépendant, vous bénéficiez, sous certaines conditions, des avantages fiscaux avec la loi Madelin, avec la possibilité de déduire les cotisations versées de votre revenu imposable annuel (cf. le site officiel de la loi Madelin pour plus d’informations sur les avantages fiscaux pour les TNS : https://www.loimadelin.com)

 

« Le présent article est rédigé avec le plus grand soin afin d’informer au mieux le lecteur. Les informations contenues dans cet article sont données à titre purement informatif dans le but d’éclairer les visiteurs sur certains points. L’article ne contient pas un exposé exhaustif de la matière ou du thème traité. Il est donc possible que les informations contiennent des omissions ou des lacunes. De plus, il se peut que, lors de votre consultation, les informations fournies soient dépassées. Nous vous invitons à garder votre esprit alerte et attentif à la date de rédaction ».

Pour plus d’informations, consulter le disclaimer.