Quel est le lien entre la simplicité volontaire et le bien-être ?

Publié le 26/04/2020

Accueil > Bien-être > Simplicité volontaire et bien-être

Simplicité volontaire et bien-être

Créer un environnement propice à la détente permet de booster ses capacités cognitives. Mais que veut dire exactement “bien-être” et en quoi peut-il être vraiment utile ?

Vivre simplement est un mode de vie adoptée par nombre d’écrivains et de penseurs au cours des âges. De nos jours, la simplicité a été souvent proposée comme antidote aux facteurs de stress modernes et comme voie vers le bien-être. La vie simple – ou la simplicité volontaire comme on la dénomme – est un mode de vie dont la caractéristique est une consommation réduite. La croissance personnelle et les comportements écologiquement responsables en font également partie intégrante.

Si la simplicité volontaire est une voie vers un bien-être accru, alors la société en bénéficiera si le mode de vie devient plus largement adopté. Si vous voulez lire un petit guide sur le sujet, voir ici l’Art de la simplicité que vous pouvez trouver sur toutes les plateformes en ligne.

La question se pose : existe-t-il des preuves empiriques d’une association entre la simplicité volontaire et l’amélioration du bien-être ?

Des études sur la relation entre simplicité volontaire et bien-être

L’analyse de quatre études contenant un total de 3233 participants est tout à fait intéressante sur ce point. Une comparaison des quatre études est présentée ainsi que les forces et les limites de l’état actuel de la recherche dans le domaine proposé. Le protocole scientifique est décrit de façon précise et on met ainsi en présence le niveau de satisfaction de participants “simplificateurs” aux études en le comparant à ceux de participants “non simplificateurs”.

Une conclusion (plutôt) positive

Même si les résultats ne mettent pas en évidence une divergence claire entre le bien-être des “simplificateurs” et celui des “non simplificateurs”, il semble y avoir une association entre l’engagement dans la simplicité volontaire et l’amélioration du bien-être. Le nombre élevé de participants et la rigueur du protocole donnent d’ailleurs une certaine validité à ces conclusions.

Pour atteindre un effet supérieur, le niveau de satisfaction à l’égard de la vie des “simplificateurs” devrait donc approcher une satisfaction extrême. En d’autres termes, il peut y avoir un effet de plafond en jeu que les instruments actuels de mesure ne sont pas en mesure de résoudre.

La science tend donc à prouver que la simplicité améliore – même subtilement – le bien-être.