Comment devenir naturopathe ? Guide complet : formations, métier, salaire, avantages, débouchés, législation, spécialisations…

Introduction :

Dans ce guide en ligne, nous allons parcourir toutes les facettes du métier de naturopathe. Nous verrons exactement ce que c’est la naturopathie, comment devenir naturopathe, quelles sont les formations valables en fonction de votre pays, quelles règles doit-on respecter pour pratiquer ce métier, ou encore le salaire et les débouchés d’un praticien en naturopathie.

Qu’est-ce que la naturopathie ?

La naturopathie est une médecine alternative qui vise à équilibrer le fonctionnement de l’organisme par des moyens « naturels » complémentaires et sains comme l’alimentation, l’aromathérapie, la phytothérapie, mais aussi une hygiène de vie, des exercices et activités physiques, etc. Cette médecine fait partie d’un courant apparu au XIXe siècle, mais ses racines remontent à bien plus loin dans le passé car certains principes proviennent de ceux émis par Hippocrate en Grèce antique ou même bien avant avec l’Ayurveda, originaire d’Inde ou la médecine traditionnelle chinoise.

Qu’est-ce que la naturopathie ?

Qu’est-ce que la naturopathie ?

La naturopathie se base sur le principe que la maladie est provoquée par un déséquilibre de l’organisme, comme par exemple un excès d’acidité dans certains organes ou des humeurs de l’organisme constituées par le sang, la lymphe, le liquide céphalo-rachidien ou encore la bile. Les naturopathes considèrent que les symptômes pathologiques (fièvre, toux, éruptions cutanées, etc.) sont la plupart de temps des crises de purification humorale et d’élimination toxique de l’organisme car le corps cherche à rétablir l’équilibre par lui-même. La naturopathie a donc pour but de soutenir et d’aider cette purification au lieu de la combattre comme le fait souvent la médecine conventionnelle avec les médicaments.

La naturopathie considère que la force vitale de la personne qui est malade sera déterminante dans la guérison et que les moyens naturels peuvent l’accompagner dans cet effort. Le principal moyen en naturopathie est le drainage, dans tous les sens du terme, aussi bien physiologique, humoral, qu’émotionnel.

La naturopathie est aussi fortement axée sur la prévention par l’adoption d’un ensemble de techniques naturelles améliorant l’hygiène de vie, afin de garder en permanence un équilibre qui permettra à l’individu de ne pas tomber malade.

Les 5 principes de la naturopathie ayant leurs racines dans les principes d’Hippocrate sont :

  1. Avant tout ne pas nuire (primum non nocere) ;
  2. La nature guérit (vis medicatrix naturae) ;
  3. Identifier et soigner la cause (tolle causam) ;
  4. Détoxifier et purifier l’organisme (deinde purgare) ;
  5. La naturopathie enseigne (docere).

Il faut savoir que l’Organisation Mondiale de la Santé a intégré en 1983 la naturopathie aux services de santé publique et a été reconnue comme « Médecine traditionnelle » en 2001.
Le Parlement européen a également reconnu la naturopathie comme « Médecine non conventionnelle » depuis la résolution Lannoye/Collins du 28 mai 1997.

 

Comment devenir naturopathe en Belgique, France ou Canada ?

Le naturopathe n’est pas un médecin conventionnel, et par conséquent il ne pose pas un diagnostic médical, mais un bilan de l’état de santé général de la personne. Il fait ce bilan sur la base des symptômes décrits par la personne, mais aussi ses antécédents. Son but principal est d’identifier les causes des déséquilibres constatés. Ensuite, il prodiguera des soins, techniques et autres moyens naturels pour apporter un mieux-être et aider le patient à renforcer ses défenses immunitaires afin de faire face aux agressions extérieures.

Le métier de naturopathe n’a donc pas pour but de remplacer celui de médecin conventionnel, mais plutôt d’accompagner le patient dans la prévention et dans la lutte contre la maladie causée par un déséquilibre.

Pour devenir naturopathe, il faut suivre une formation, mais aussi obtenir un diplôme ou un agrément en fonction du pays.

Comment devenir naturopathe ?

Comment devenir naturopathe ?

France

En France les diplômes de naturopathe ne sont pas encore reconnus et donc l’accès à la profession se fait après avoir suivi une formation.

Il y a en France plusieurs écoles de naturopathie, comme le “Collège Européen de Naturopathie Traditionnelle Holistique” de Paris ou le “Collège de naturopathie rénovée”, dans plusieurs villes françaises ou encore plusieurs formations à distance permettant d’obtenir un diplôme attestant des compétences pour exercer le métier de naturopathe.

Si vous voulez devenir naturopathe en France, il faut donc suivre une formation en naturopathie – celle qui vous semble la plus adaptée à vos besoins tout en tenant compte de votre porte-monnaie. Pour ouvrir un cabinet, il faut choisir d’abord la forme juridique sous laquelle vous allez pratiquer : soit autoentrepreneur, soit sous forme de société commerciale (S.A.R.L., E.U.R.L., etc.), soit entrepreneur salarié en coopérative d’activité et d’emploi, qui vous permet d’être indépendant tout en bénéficiant d’un statut de salarié qui vous protège davantage notamment au niveau de la Sécurité Sociale, ou vous pouvez aussi opter pour le portage salarial. Nous allons développer toutes ces formes dans un article plus détaillé.

Belgique

En Belgique la situation est similaire à celle de la France. Vous pourrez donc exercer sous le même genre de statuts qu’en France mais conformément à la loi belge. Il faut noter qu’en Belgique, la plupart des formations se font à distance.

Contrairement à ce que certaines associations pourraient vous laisser croire, il n’y a absolument aucune obligation pour les naturopathes d’être membre d’un ordre ou d’une association professionnelle.

Canada

Au Canada, la profession de naturopathe est réglementée dans certains États comme l’Alberta, la Colombie-Britannique, le Saskatchewan, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse ou l’Ontario, mais ce n’est pas le cas dans les autres.

Pour le Canada francophone, principalement le Québec, il n’y a pas encore d’ordre professionnel donc le régime est similaire à celui qui existe en France.

Suisse

En Suisse, contrairement aux autres pays francophones, la profession est en partie reconnue et protégée. Il vous faudra donc suivre un cursus spécifique pour obtenir un diplôme fédéral. Le métier reste néanmoins libre d’accès. Vous n’êtes donc pas obligé d’avoir un diplôme fédéral pour être naturopathe en suisse, en contrepartie, vous ne pourrez pas faire rembourser vos séances par la sécurité sociale.

Est-ce que le métier de naturopathe est fait pour vous ?

Le métier de naturopathe n’est bien entendu pas fait pour tout le monde. Il est clair qu’en plus d’avoir une vraie sensibilité pour tout ce qui est naturel, un profond respect de la nature et une envie de comprendre les mécanismes qui régissent le corps humain et son équilibre, il faut avoir des qualités humaines certaines ainsi qu’une approche particulière envers les patients.

Quelles sont les qualités requises ?

Une des qualités les plus importantes requises pour exercer le métier de naturopathe est la patience. Le naturopathe doit posséder une grande capacité d’écoute et l’envie authentique de comprendre le contexte global des problèmes des patients. Pendant les consultations, le naturopathe sera amené à côtoyer beaucoup de souffrance, de mal-être et de peines. Il / elle doit faire preuve de patience et d’empathie afin de comprendre réellement la ou les causes des problèmes de ses patients. Les réponses doivent être personnalisées à chaque patient et à chaque situation.

Le sens des responsabilités devra faire partie également des qualités du praticien car il sera responsable de la qualité du travail qu’il effectuera avec ses patients et il devra le faire en toute autonomie.

Le naturopathe doit aussi avoir d’excellentes compétences en communication car il est en permanence en contact avec sa clientèle. Il doit être un bon praticien, mais aussi un bon vendeur pour promouvoir les produits de sa boutique ou encore pour fidéliser sa clientèle.

Le naturopathe doit être curieux de nature et s’intéresser à de nombreux domaines qui touchent au bien-être, mais aussi aux autres médecines alternatives et également au développement personnel, car son approche doit être globale en considérant son patient sur le plan biologique, psychologique et spirituel.

Technique de massage - Naturopathe

Technique de massage – Naturopathe

Une autre qualité requise pour être naturopathe est l’envie de transmettre son savoir. Le sens pédagogique est donc indispensable pour former les personnes à une bonne hygiène de vie, mais aussi à leur faire comprendre l’intérêt de changer de mode de vie. On sait tous que la résistance au changement est grande pour la plupart d’entre nous, donc la patience et un accompagnement soutenu seront nécessaires au niveau psychologique.

Le naturopathe devra bien entendu avoir une très bonne connaissance des médecines naturelles ainsi que des pratiques issues de la tradition occidentale et de la tradition orientale.

Enfin une dernière qualité importante pour un naturopathe est l’envie d’apprendre et de se former en permanence car la médecine évolue, tout comme les connaissances et les pratiques. Pour être un bon praticien, il faut croire dans ce que vous enseignez à vos patients et les inspirer, leur donner envie de passer à l’action pour améliorer leur santé et leur qualité de vie.

Le naturopathe est aussi un entrepreneur, il ou elle devra assurer la gestion de son cabinet, le planning, la pérennité de son entreprise, les déclarations comptables et fiscales obligatoires, etc.

Quelle est votre mission ?

Le naturopathe a plusieurs missions :

  • comprendre les symptômes de ses patients, mais aussi tout le contexte de la problématique de la santé dans sa globalité.
  • identifier les causes du déséquilibre constaté.
  • préconiser des moyens naturels pour rétablir l’équilibre dans l’organisme des patients à tous les niveaux : aussi bien physiologique, que psychologique.
  • accompagner le patient dans l’application de ses recommandations et dans la mise en place d’une hygiène de vie, mais aussi dans les changements à faire.
  • enseigner à ses patients les techniques nécessaires pour la mise en place des recommandations, mais aussi leur expliquer les mécanismes et interdépendances qui régissent notre organisme.
  • assurer un suivi de l’évolution de l’état de ses patients.
  • promouvoir son activité et fidéliser sa clientèle.

Concrètement, le naturopathe réalise des bilans de vitalité, en prenant en compte l’alimentation, le mode de vie, le contexte social et économique de ses patients ainsi que leurs antécédents médicaux.

Après ce bilan, il va établir des programmes personnalisés pour chaque patient afin de l’accompagner dans le rétablissement de son équilibre, en se basant sur des méthodes douces et naturelles. Il pourra recommander des exercices physiques, de respiration ou des techniques de relaxation. Ses connaissances en diététique ainsi qu’une maîtrise de la phytothérapie lui permettront d’apporter des conseils pour agir sur le plan physique, physiologique et même psychique des individus.

Il donnera des recommandations pour une alimentation équilibrée, une bonne hygiène de vie, des activités physiques, une meilleure gestion du stress et de la qualité du sommeil, etc.

 

Quel est l’avenir de la naturopathie et du métier de naturopathe ?

De plus en plus de personnes font appel aux médecines douces (homéopathie, acupuncture, ostéopathie, naturopathie, etc…) pour traiter leur mal-être ou souffrances occasionnelles, mais également en complément d’un traitement de la médecine conventionnelle. Les progrès de la médecine conventionnelle sont bien entendu très importants, mais le retour à la nature et aux moyens naturels se fait de plus en plus sentir comme un besoin vital pour lutter contre la pollution sous toutes ses formes, l’apparition des maladies comme le cancer, les allergies et les dérèglements hormonaux dus aux transformations chimiques et génétiques qui prennent trop de place dans notre alimentation et notre environnement.

En conséquence, la naturopathie a bien entendu un avenir plus que prometteur car elle représente une synthèse des méthodes naturelles de santé employées à la prévention et l’autoguérison de l’individu.

Quel est l’avenir du métier de naturopathe ?

Quel est l’avenir du métier de naturopathe ?

Le métier de naturopathe est accessible à toute personne et même s’il s’agit d’un métier “non réglementé”, son exercice est non seulement légal, mais de plus en plus demandé compte tenu de l’augmentation des maladies liées à une mauvaise alimentation comme l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.

En plus, les mentalités évoluent même au niveau administratif et certaines mutuelles prennent en charge une partie du coût de la consultation. Dans plusieurs pays de l’Union Européenne, mais aussi en Suisse, ces dépenses sont prises en charge par la Sécurité Sociale au même titre que la médecine conventionnelle. L’expérience suisse a bien montré que les soins donnés en naturopathie et en kinésiologie ont un véritable effet préventif qui améliore globalement la santé publique.

En effet, la médecine conventionnelle ne reconnaît pas les signes avant-coureurs et attend que les symptômes soient bien installés pour traiter. Les approches et techniques naturelles pratiquées par des naturopathes bien formés permettent non seulement de réduire les coûts de traitement et de prévention des maladies, mais le temps passé avec le patient est supérieur et de plus grande qualité puisqu’il n’est pas soumis au phénomène inquiétant mais réel de raréfaction des médecins que connaissent nos pays et aux rythmes trop soutenus imposés pour les consultations quotidiennes. La personne est ainsi respectée dans ses rythmes et elle agit par elle-même, en toute conscience et liberté pour prendre les mesures à adopter une bonne hygiène de vie.

Dans ce contexte, la prise en compte des soins des naturopathes par la Sécurité Sociale en France et en Belgique n’est qu’une question de temps.

 

Quels sont les inconvénients du métier de naturopathe ?

Un des inconvénients du métier de naturopathe est le fait qu’il n’y a pas de reconnaissance officielle de ce professionnel en France ni en Belgique qui permettrait une prise en charge des soins prodigués. Cette réalité réserve ces soins seulement aux personnes qui peuvent se permettre ces dépenses, alors que bien plus de patients souhaiteraient en bénéficier.

Un autre inconvénient est que l’accessibilité à ce métier permet aussi malheureusement à des personnes moins soucieuses de l’importance d’une véritable formation, de pouvoir agir dans un domaine non  réglementé par pur intérêt financier et commercial basé uniquement sur les ventes de produits et sans un accompagnement professionnel des patients. Cela peut ternir l’image de la profession.

Plantes médicinales pour naturopathe

Plantes médicinales pour naturopathe

Un autre inconvénient est le coût élevé des formations en naturopathie, mais des formations en ligne permettent de se former à distance à des prix plus compétitifs avec une qualité similaire des enseignements. L’important est que la personne qui souhaite devenir naturopathe veuille se former et apprendre le plus possible sur tous les aspects du métier, mais aussi sur les autres médecines douces et toutes les techniques naturelles permettant aux patients d’être en harmonie avec eux-mêmes et l’environnement naturel.


Quelle est la différence entre un conseiller en naturopathie et un praticien en naturopathie ?

Le conseiller en naturopathie est un métier qui est de plus en plus recherché, notamment par les employeurs potentiels qui sont à court de main-d’œuvre spécialisée. Ces employeurs sont aussi bien les magasins bios que les chaines de distributions de ce type de produits qui se développent de plus en plus, mais aussi les herboristeries et les parapharmacies, ainsi que les magasins spécialisés en nutrition. Le métier de conseiller en naturopathie consiste donc principalement dans l’information de la clientèle sur les produits proposés, leur mode d’utilisation, leurs vertus, etc.

Le « Conseiller en naturopathie » doit donc être en mesure de conseiller et de maîtriser la
pratique des techniques naturelles, enseigner l’hygiène de vie, pouvoir animer des conférences ou des séminaires, des ateliers ou des cours collectifs sur des thématiques liées à la naturopathie.

Un praticien en naturopathie ou un naturopathe est un professionnel qui agit soit en cabinet en tant qu’indépendant, soit dans le cadre d’une clinique, un centre de soins, de thalassothérapie ou balnéothérapie. Comme nous l’avons  déjà vu, les missions du naturopathe sont différentes de celles d’un conseiller en naturopathie.

Par conséquent, le praticien de santé naturopathe, en plus des conseils en hygiène vitale, doit pouvoir effectuer un bilan vital ou naturopathique complet et entre autres, proposer un programme d’hygiène de vie personnalisé.


Quelles sont les limites d’un praticien en naturopathie ?

Le naturothérapeute cherche la ou les causes de la souffrance ou de la maladie dans une approche naturelle en essayant de comprendre le contexte, les symptômes et les signes ainsi que les phénomènes physiques, physiologiques et psychologiques, afin d’orienter le patient vers des solutions qui répondent à son type de pathologie.

Limites légales

La naturopathie est considérée par l’OMS comme une «médecine traditionnelle occidentale». L’exercice du métier de naturopathe est libre en France, en Belgique et au Canada francophone et est donc accessible sans diplôme particulier. Il nécessite toutefois une formation en naturopathie.

En France la fiche Rome K1103 de Pôle Emploi présente les compétences pour les métiers qui concernent le développement personnel et le bien-être de la personne. Néanmoins, le praticien naturopathe ne peut pas procéder à un acte médical, ni poser un diagnostic, ou une thérapie conventionnelle ou prescrire des médicaments.

Il en est de même en Belgique et au Canada.

Limites de la pratique en elle-même

La consultation chez le naturopathe ne peut pas remplacer une consultation médicale car ce praticien n’est pas un médecin, et donc ne prescrit pas de traitements médicaux et ne pose pas de diagnostic.

Le naturopathe n’est pas habilité à modifier un traitement médical en cours : seul le médecin qui l’a prescrit peut le faire.

Le rôle du naturopathe est de faire des recommandations pour corriger et améliorer le potentiel d’autoguérison de chaque personne, mais il s’agit seulement de conseils d’hygiène de vie et de techniques naturelles qui ne changent pas les traitements médicaux en cours.

Le naturopathe ne peut pas traiter les urgences, ni les maladies graves, aiguës ou dégénératives, mais peut aider les patients à gagner en confort de vie et à diminuer leur souffrance.

Le métier de naturopathe est-il reconnu ?

En France, en Belgique, et au Canada le métier de naturopathe fait partie des professions “non réglementées”. Cela veut dire que sa pratique est légale et accessible à toute personne sans une obligation de détenir un certain type de diplôme reconnu. 

Voyons en détail dans les points ci-dessous comment devenir naturopathe en Belgique, en France, ou encore au Canada.

L'alimentation : "outil" essentiel du naturopathe

L’alimentation : “outil” essentiel du naturopathe

Faut-il un diplôme spécifique pour exercer ce métier ?

Comme décrit plus haut, il ne faut pas de diplôme spécifique pour exercer le métier de naturopathe. Toutefois une formation en naturopathie est fortement recommandée afin de connaître et de pratiquer ce métier complexe en toute connaissance de cause et surtout pour appliquer le premier principe de la naturopathie “Ne pas nuire”.

Veillez toutefois à suivre une formation reconnue par des organismes pertinents.


Quelles formations suivre pour devenir naturopathe ?

Pour devenir naturopathe, vous l’avez compris, il faut suivre une formation. Il ne suffit pas d’aimer la nature, de consommer des produits bio ou encore d’aimer les tisanes pour exercer ce métier bien complexe et exigeant qui nécessite de maîtriser plusieurs techniques et d’avoir des connaissances approfondies des médecines douces, mais aussi de l’anatomie humaine afin de comprendre tous les mécanismes et équilibres de l’organisme et ses interactions avec l’environnement.

En France, comme en Belgique et au Canada, il y a des écoles qui forment au métier de naturopathe (Educatel , CNR – Collège de naturopathie rénovée, Institut Euronature, Académie de Vitalopathie, École CENATHO, Institut Alain Rousseaux Isupnat, etc.). Certaines sont agréées par la Fédération française de naturopathie (FENAHMAN) ou encore par l’Association des naturopathes agréés du Québec ou l’Association des Naturopathes Professionnels du Québec au Canada.

Il y a plusieurs associations professionnelles, mais il faut savoir qu’aucune ne peut fournir des diplômes reconnus par ces États car il s’agit bien d’un métier non réglementé.

Sachez aussi que le coût des formations dans ces écoles est très élevé et cela même si elles se passent en présentiel et à distance.

Vous pouvez devenir naturopathe en suivant une formation uniquement à distance, mais là aussi les prix varient beaucoup.

En collaboration avec l’Union Internationale de Santé Naturelle nous avons crée une formation de très grande qualité à un prix très compétitif. De plus, elle est disponible pour tous les pays francophones !

Vous trouverez toutes les informations en cliquant sur le lien suivant ou en cliquant sur l’image ci-dessous : https://www.entreprenant.be/formation-naturopathe/

Formation en naturopathie 2018

Quels sont les débouchés du métier de naturopathe ?

Le naturopathe peut exercer son métier aussi bien en tant qu’indépendant, en ouvrant son cabinet, mais aussi dans un centre spécialisé, comme par exemple dans un centre de thalassothérapie, un spa ou un centre de remise en forme. Il peut également exercer dans un centre de fitness, dans une structure hôtelière, un centre de balnéothérapie ou encore dans une clinique privée.

Il peut aussi travailler à distance, en proposant des consultations en ligne, grâce à son propre site.

Le naturopathe peut également être employé dans un magasin bio, une herboristerie ou encore une parapharmacie ou un magasin spécialisé en nutrition. Travailler pour un laboratoire de compléments alimentaires est également un débouché de plus en plus répandu.

Le naturopathe peut agir en tant que prestataire en faisant de l’animation en entreprise, qui est actuellement un domaine en plein essor surtout dans les entreprises soucieuses du bien-être de leurs employés et qui ont compris que le coaching, le team building, mais aussi des séances de conseil en diététique, de bien-être ou de gestion du stress peuvent augmenter le bonheur au travail et ainsi l’efficacité de leurs salariés.

 

Comment devenir indépendant en naturopathie ?

Devenir indépendant en naturopathie est assez facile. Vous devez commencer par suivre une formation qui corresponde à vos besoins, vos envies, mais aussi votre budget.

La formation peut se faire dans une école, mais elle est alors assez longue – de 2 à 4 ans, en dépendant notamment si vous la suivez à plein temps ou à temps partiel, sur place ou à distance.

Sachez que la formation en naturopathie, tout comme le métier de naturopathe, est ouvert à toute personne, quel que soit son niveau d’étude et aucun diplôme particulier n’est requis.

Vous pouvez suivre une formation en ligne, qui est généralement bien moins chère qu’une formation en école. Il est vrai que les prix proposés varient du simple au triple, voire davantage, donc il faut bien prospecter le marché avant de faire votre choix et de bien consulter le programme des enseignements proposé.

Après avoir suivi la formation, vous pouvez réaliser un ou plusieurs stages dans un cabinet  spécialisé. Pendant ce temps, vous pouvez préparer le montage de votre projet car vous aurez besoin de financement(s) pour ouvrir votre cabinet.

Plantes pour naturopathe..

Plantes pour naturopathe..

Avant de vous lancer il faut faire une étude de marché et rechercher quelle est votre clientèle cible, comment la trouver, comment transformer des prospects en clients potentiels, puis leur donner envie de venir vous consulter et enfin comprendre comment fidéliser votre clientèle.

Vous devrez aussi choisir la forme juridique sous laquelle vous allez exercer : autoentrepreneur, société commerciale, statut de profession libérale, etc. selon le pays de résidence.

Enfin, pour obtenir des financements vous aurez sûrement besoin de rédiger un business plan (plan d’affaires) professionnel avec une stratégie commerciale et marketing ainsi qu’un budget prévisionnel afin de prouver la viabilité de votre projet.

À  noter qu’en Belgique, pour exercer en tant qu’indépendant, il est obligatoire d’avoir des connaissances en Gestion de Base. Il est possible d’obtenir très rapidement un diplôme officiel prouvant ses connaissances via le Jury Central. Nous proposons d’ailleurs une formation vous préparant à cet examen. Vous trouverez toutes les informations sur la page suivante : https://www.entreprenant.be/formation-gestion-de-base/

 

Quel est le salaire moyen d’un naturopathe ?

Les naturopathes peuvent exercer en tant qu’indépendant, en étant rémunéré par les honoraires versés par les patients ou encore comme salarié d’une structure multifonctionnelle la plupart du temps de type spa, centre de soins ou instituts de santé.

En France, les honoraires des naturopathes indépendants varient entre 50 et 200 € par séance qui dure entre une et deux heures. Les tarifs varient aussi en fonction du type de consultation : ainsi une consultation pour un bilan de vitalité avec une durée de 2 heures coûte en moyenne 100 euros, alors qu’une consultation de suivi, d’une durée d’une heure se pratique à un tarif moyen de 60 euros.

À ces honoraires s’ajoutent souvent les recettes des produits vendus dans son cabinet pour accompagner le traitement prescrit et qui peuvent atteindre une centaine d’euros par patient.

Le salaire moyen d’un naturopathe varie donc en moyenne de 2500 € à 3500 € en fonction de l’expérience et l’ancienneté du praticien.

En Belgique les tarifs sont légèrement plus bas qu’en France et le tarif moyen d’un bilan vital et du programme de cure en une ou deux séances de 1h30 est de 130  €. Les consultations de suivi sont au même niveau tarifaire qu’en France.

Au Canada, les tarifs moyens pour une consultation de bilan vital qui dure entre 1h30 et 2 heures est de 150 $, alors que la consultation de suivi d’une heure est à 90 $, allant jusqu’à 150 $ pour 1h30.

Le statut de salarié dans une épicerie Bio en tant que conseiller est moins bien payé, dépassant rarement le SMIC en France et en Belgique. Pour ce qui est des salariés naturopathes dans un centre de thalassothérapie ou autre institut de soins, leur rémunération se situe dans une fourchette allant de 1600 € à 2300 € en fonction de l’expérience et de la taille de la structure, ainsi que de la clientèle visée.

 

Comment obtenir vos premiers clients en tant que naturopathe?

Si vous envisagez de devenir naturopathe et d’ouvrir votre cabinet, vous devrez en effet trouver vos clients. Ce n’est pas chose facile, mais comme tout entrepreneur, vous devez informer votre clientèle.

Pour trouver vos premiers clients, nous vous conseillons de créer un site web qui présente votre activité, mais aussi un blog avec des articles informatifs et utiles sur la naturopathie qui n’est pas une médecine très connue parmi le grand public. Écrivez des articles afin de remonter dans les résultats des recherches des internautes dans votre ville et région et faire ainsi connaître votre site.

Si vous accordez des consultations en ligne, alors vos efforts doivent se concentrer autour de votre blog et de votre site. Si par contre vous faites uniquement des consultations dans votre cabinet, alors vos efforts doivent se concentrer sur la zone géographique où est localisée votre affaire. Distribuez des flyers près des magasins bios de votre ville, ou encore des herboristeries ou tous les magasins qui promeuvent les produits naturels. Concluez des partenariats avec ces magasins en leur proposant un échange de services.

Une autre manière de trouver des clients dans votre région est de faire de la publicité sur les réseaux sociaux, qui est bien moins chère que celle utilisant les canaux classiques de promotion.

Enfin, n’oubliez pas le bouche à l’oreille qui fonctionne très bien et qui est une manière sûre et éprouvée d’obtenir des clients à l’aide de votre entourage, mais aussi de vos connaissances ou encore des personnes qui sont proches de la nature et qui préfèrent les techniques naturelles et la prévention en adoptant une hygiène saine de vie.

 

Quelles sont les spécialisations en naturopathie ?

Il y a plusieurs spécialisations que vous pouvez faire après avoir suivi une formation en naturopathie dans le but d’approfondir certaines techniques ou connaissances, mais aussi pour élargir votre offre de services. Ainsi, vous pouvez suivre une spécialisation en aromathérapie, mais aussi en phytothérapie, nutrition, bioénergie, réflexologie plantaire ou autres techniques de massage de bien-être.

Toutes ces spécialisations permettent au naturopathe d’approfondir ses connaissances du métier et d’appliquer et enseigner encore plus de techniques curatives à ses patients.

Spécialisation bien-être en naturopathie

Spécialisation bien-être en naturopathie

Conclusion

Le métier de naturopathe a le vent en poupe et de plus en plus de personnes sont à la recherche de ce genre de consultations, mais aussi de conseils personnalisés en alimentation, en techniques saines et naturelles pour se soigner ou encore mieux prévenir l’apparition des maladies ou dysfonctionnements causés par une utilisation de plus en plus irraisonnée d’aliments industriels, d’additifs chimiques, d’éléments allergènes ainsi que la pollution passive ambiante dont nous sommes toutes et tous les victimes. En devenant naturopathe, vous contribuerez activement et positivement à un retour au naturel dont notre humanité a cruellement besoin.

Merci de noter cet article de 1 à 5 étoiles : 

ut dictum dolor. et, adipiscing Praesent quis id vel, Lorem id,
Formation en naturopathie 2018

Formation à distance certifiée par l’Union Internationale de Santé Naturelle.

15 modules complets pour obtenir toutes les connaissances nécessaires pour devenir Naturopathe.

Consultez votre boite mail pour accéder au contenu.