Comment améliorer l’apprentissage avec une classe inversée ?

Publié le 09/05/2020

Accueil > Éducation > Comment améliorer l’apprentissage avec une classe inversée ?

Comment améliorer sa pédagogie avec une classe inversée ?

Les enseignants se trouvent plus que jamais confrontés à l’optimisation de leur pédagogie, encore plus en période de confinement. Penser “à l’envers” le temps passé en présentiel n’est pourtant pas une idée nouvelle. Pourquoi ?

Depuis l’avènement de la révolution industrielle, le modèle “fordiste” de la classe s’est imposé pour instruire les masses, au détriment des spécificités et du rythme d’apprentissage de chacun. Le cours magistral est devenu la norme.

Qu’est-ce qu’une classe inversée ?

Grâce à l’implémentation progressive des nouvelles technologies de l’information, certains professeurs ont décidé d’innover pour renouveler l’engagement et la motivation de leurs élèves. Ainsi, la “classe inversée” (ou flipped classroom en anglais) reprend l’idée de base et la retourne “comme une chaussette” à l’envers : le cours est dispensé sur des vidéos, des présentations ou des documents consultables en ligne à la maison, et le temps en présentiel est consacré à des exercices faits en classe et supervisés directement par l’enseignant.

Des variantes nombreuses au concept de base

L’idée de base génère de nombreuses formes uniques et intéressantes :

  1. classe inversée orientée discussion : les enseignants attribuent des vidéos à visionner à la maison. Le temps de classe est ensuite consacré à la discussion et à l’exploration du sujet.
  2. classe inversée axée sur la démonstration. Dans ce modèle, l’enseignant utilise un logiciel d’enregistrement d’écran pour démontrer l’activité d’une manière qui permet aux élèves de suivre à leur propre rythme.
  3. salle de classe inversée. Ce modèle permet à ces étudiants de regarder une vidéo de cours en classe – ce qui leur donne la possibilité de revoir le matériel à leur propre rythme, avec l’enseignant capable de passer d’un élève à l’autre pour offrir le soutien individuel dont chaque jeune apprenant a besoin.
  4. en groupe. Ce format encourage les élèves à apprendre les uns des autres et aide les élèves à non seulement apprendre quelles sont les bonnes réponses, mais aussi comment expliquer à un pair pourquoi ces réponses sont bonnes
  5. vidéos des apprenants. Ceux-ci peuvent également utiliser la vidéo pour mieux démontrer leurs compétences. Jeux de rôle, selfies présentant un nouveau sujet ou une nouvelle compétence sont un moyen «d’enseigner à l’enseignant».

Ici, à entreprenant.be, nous utilisons toutes ces variantes et bien d’autres afin de proposer le meilleur enseignement par correspondance possible.